Il y a des jours comme en ce moment

Ou je me sent comme un déchet,

Et donc j’ai besoin d’accomplissement 

 

Je me force à me forcer

Et me déchire à tout moment

Pour m’occuper à m’occuper

Sans structure ni argument,

Mais dans un constant accablement.

 

Ma continuité est constante

Je me force à me forcer.

 

Abandonnant mes « restes » je veux m’affuter

Et devenir une chose concrète et consistante.

 

J’ai fini. Je me sent comme un déchet.